mardi 13 janvier 2009

Compte-rendu philosophique du livre d'Etienne Klein « Galilée et les Indiens »

Henri Callat propose jeudi 22 janvier 09 à la Bourse du Travail de Carcassonne (20H) un compte rendu philosophique du récent livre d'Etienne Klein « Galilée et les Indiens ». Nous publions ici son texte et invitons ceux qui pourront assister à cette soirée à en prendre connaissance avant, afin que le débat soit fructueux (cette réunion est organisée dans le cadre du groupe Tp/Ts).
Sommaire du compte-rendu :
1. Le problème de notre rationalité
2. L’ambiguïté de Galilée et son humanité virtuelle
3. Comment la mathématique devient humaine
4. Un défi à relever
5. Un double enlisement
6. « Référence et autoréférence » Que signifie « penser » à notre époque ?
7. Le « cardinal du savoir »
8. De la « poétique » de la science à la création de la personne humaine
Cliquez ici pour télécharger le fichier pdf

2 commentaires:

Michel De Caso a dit…

Le compte-rendu philosophique d’Henri Callat est des plus motivants et rejoint bon nombre de questions que nous sommes nombreux à nous poser, chacun dans son domaine. Son analyse se trouve au cœur de la réforme de la pensée qui est en cours. Je pourrai relever de nombreux points mais un de ceux qui m’a le plus interpellé est celui qui concerne le « double enlisement » : « … La nouvelle voix philosophique doit émerger aujourd’hui d’un double enlisement : l’enlisement objectiviste dans l’objet scientifique encore conçu de façon classique alors que la physique quantique l’a totalement dissout, pulvérisé dans ses équations ; l’enlisement sociétal dans l’objet marchand alors que l’actuelle implosion du système capitaliste implique l’émergence d’un nouvel ensemble civilisationnel… » Bravo pour ce superbe compte-rendu !

Anonyme a dit…

alors en route pour une nouvelle aventure de le pensée humaine : "habiter poétiquement la terre" et "joindre l'amour du monde à sa compréhension"... Ceci ne me semble pas incompatible... Il y a peut être différentes dimensions, superposée,imbriquée les unes dans les autres, qui permettrait de réaliser cela où chaque vision détient une vérité dans sa réalité...Je pense à la théorie des cordes.
BRAVO Henri pour votre texte, matière à de superbes réflexions.
BRAVO POUR VOTRE TRAVAIL ET MERCI DE NOUS LE FAIRE PARTAGER.